• Entre Skyline et Gravity, la Résistance tricolore sur le programmatique digital se déploie !
12
Jul

Entre Skyline et Gravity, la Résistance tricolore sur le programmatique digital se déploie !

A l’heure où le digital est devenue le 1er levier d’investissement publicitaire et que les média ont tendance à davantage se concentrer, deux OVNI viennent d’apparaître dans l’écosystème médiatique français : il s’agit de Gravity et de Skyline. Annoncée le 5 juillet dernier, la naissance de l’alliance Gravity signe l’entrée en guerre sur le champ de la data des Français face aux GAFA made in US.

Sur l’initiative de Les Echos et Le Parisien, Gravity rassemble une dizaine de groupes médias – Lagardère, SoLocal, SFR Média, Fnac-Darty – qui entendent unifier l’accès à leurs espaces publicitaires digitaux. Dans la pratique, pas de fusion des régies, mais une simplification des formats publicitaires et surtout, le graal : une fusion de toutes les data des utilisateurs. Pour avoir une idée de l’ampleur de cette alliance, quelques chiffres suffisent : un bassin de 10 milliards d’informations individuelles, renouvelé chaque mois, touchant environ 16 millions d’individus.

Deux jours plus tard, c’est au tour des groupes Le Monde et Le Figaro de créer la surprise avec l’annonce de la création de leur propre alliance : Skyline. Même modèle, même ambition et même fonctionnement que Gravity, pour ce rapprochement qui permet de toucher 80% des internautes français et qui permet aux annonceurs d’accéder aux espaces publicitaires accessibles sur les quelques 35 millions de pages vues chaque mois qu’offre le rapprochement de ces deux marques.

L’ère de la suprématie des GAFA serait-elle en train de connaître un tournant ?

gravity_skyline