• YSL : de la provocation à la polémique
27
Apr

YSL : de la provocation à la polémique

Couturier révolutionnaire, Yves Saint Laurent fait sans conteste parti du Panthéon de la haute couture mondiale et du made in France. Dès la création de la maison éponyme en 1960, le maître révèle sa vision révolutionnaire et provoc’ entretenue par les frasques de sa vie privée. De la célèbre robe Mondrian aux couleurs quasi « criardes », en passant par le smoking pour femme et par ses collections opéra-ballet Russes ou Bambara inspirées de l’art primitif africain, il est le premier couturier à faire défiler des mannequins noirs. Auréolée de cette réputation « provocatrice », YSL semble aujourd’hui avoir franchi un pas de trop : la polémique enfle autour de la nouvelle campagne d’affichage. Des réseaux sociaux saturés de critiques sous le hashtag #YSLRetireTaPubDegradante, de nombreuses plaintes déposées à l’ARPP contre l’image d’une « femme offerte, de soumission, de sexisme ou encore de culture du viol » que renvoient les créations. Erreur de calendrier (la journée internationale des droits des femmes était le 8 mars) ou évolution des mœurs ? La provocation souvent mise en scène dans les créations publicitaires YSL serait un registre à manier avec précaution dans une société où les valeurs montantes sont plutôt du côté du hygge, du sain et de la normalité! D’ailleurs l’ARPP a demandé le retrait de la publicité.

2237307-ysl