MyMedia

James Bond, nouvel opus, nouvelle mission… qui pourrait bien être celle de sauver le cinéma.

Mourir peut attendre, mais pas les investisseurs ni l’industrie cinématographique.

Ce mercredi soir, après un retard de plus de deux ans, le premier film reporté à cause de la pandémie mondiale fait enfin son chemin dans les salles obscures du monde entier. C’est la dernière fois que Daniel Craig revêt le traditionnel smoking du célèbre espion britannique. Mais sa mission, dans le contexte actuel, est peut-être de plus grande envergure qu’un simple film… À la fois sauver le monde du cinéma, qui reste encore fragile mais aussi les investissements des annonceurs.

De fait, les Français n’ont pas encore retrouvé le chemin des salles de cinéma, qui restent délaissées par une grande partie du public. Si l’on regarde de plus près les chiffres du CNC, ceux-ci sont alarmants… Les niveaux de 2021 sur les neufs premiers mois sont inférieurs à ceux de 2020 (-17,5% de fréquentation). Là encore c’est sans compter l’écart abyssal qui s’était créé entre 2019 et 2020, avec une baisse de 70% des fréquentations par rapport à la période pré-pandémie. Ces chiffres sont inquiétants, tant pour les sociétés de production que l’ensemble de l’industrie cinématographique, qui ne sait plus très bien où est sa place avec l’arrivée des géants du streaming (Netflix, Amazon, Disney & Co…). C’est d’ailleurs dans ce climat d’incertitude que ces nouveaux acteurs du divertissement avancent leurs pions. Pas plus tard qu’en juin dernier, Amazon s’est offert Metro Goldwyn Mayer, et ainsi notre cher 007. Pourtant, l’ambition de James Bond, n’est pas de faire un pas vers le streaming (ce qui hérisserait le poil de plus d’un des producteurs de la saga), mais au contraire de rallumer la flamme vacillante du grand cinéma d’action, et rediriger les spectateurs vers les salles de cinéma. Un pari risqué pour MGM, mais également pour l’ensemble des investisseurs sur le projet, qui sponsorisent leurs différents produits pour apparaître ne serait-ce que quelques maigres secondes à l’écran…

En effet, James Bond, ce n’est pas seulement un personnage de film, c’est avant tout l’un des plus grands influenceurs du monde moderne, autour duquel gravite une galaxie de marques et de produits. Les films en sont la vitrine, et permettent aux annonceurs de communiquer sur leurs derniers flagships en date. Nokia, Omega, Adidas, Land Rover, Aston Martin, Crockett & Jones pour n’en citer que quelques-uns… Des voitures aux chaussures, les placements de produits sont légion, en particulier dans les derniers épisodes de la saga Craig. Et les annonceurs y tiennent très fortement, Heineken aurait dépensé jusqu’à 45 millions de dollar pour un passage éclair à l’écran dans Skyfall… En janvier dernier, il était d’ailleurs annoncé par plusieurs titres de presse (dont le Sun), que des scènes seraient tournées à nouveau, ou bien que des effets spéciaux seraient utilisés pour remplacer les produits devenus obsolètes à cause du retard du film. Le plus grand espion du monde ne peut certainement pas être vu utilisant un vieux modèle de Nokia, ou une montre datant de plus d’un an. James n’est ainsi pas qu’au service de sa majesté mais de campagnes publicitaires bien ficelées.

Le début s’annonce prometteur pour Mourir Peut Attendre, avec un box-office chiffré pour l’instant à 89 millions de livres, alors que le film n’est sorti que dans très peu de pays (Dont le Royaume-Uni, of course). Mais le film aura-t-il les épaules suffisamment larges pour soutenir toutes les attentes de l’industrie du cinéma, de la culture, des annonceurs et investisseurs ? Shaken or stirred, Bond ne laissera pas le monde indifférent.

TB

SOURCES :
https://www.cnc.fr/professionnels/frequentation-cinematographique–annee-2020_1382389
https://news.sky.com/story/no-time-to-die-smashes-box-office-records-with-25m-haul-in-uk-and-ireland-in-just-three-days-12426246
https://www.franceculture.fr/emissions/l-humeur-du-matin-par-guillaume-erner/l-humeur-du-jour-par-guillaume-erner-du-vendredi-01-octobre-2021
https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/10/01/quel-que-soit-le-destin-de-007-le-monde-culturel-n-est-pas-au-bout-de-ses-peines_6096654_3232.html
https://www.thesun.co.uk/tvandshowbiz/13847637/james-bond-re-shoots-product-placement-deals/
https://www.bfmtv.com/replay-emissions/la-chronique-eco-nicolas-doze/james-bond-l-espion-qui-rapportait-06-10_VN-202110060271.html