Actu

Découvrez toute l’actualité de l’agence My Media mais aussi de nos métiers : Achat media, Publicité, Business, Campagnes, Opérations spéciales et Digital !

  • Actu
  • En attendant les barbares : quels enjeux de la 5G pour les médias ?
15
Apr

En attendant les barbares : quels enjeux de la 5G pour les médias ?

L’impact de la 5G sur les écosystèmes numériques est au cœur d’un débat récurrent qui oppose des prophètes qui voient en elle “l’aube de l’internet ambiant” et des Cassandre qui prédisent l’arrivée d’une technologie de rupture. Parmi les nombreuses polémiques autour de la sécurité, santé et vitesse de la 5G, avant que la technologie ne débarque en France, le ressenti général est plutôt similaire à celui de l’attente des barbares : les médias pourront-ils survivre au siège de la 5ème génération des technologies de communication ? Comme il est souvent le cas, nous mettons tous nos espoirs dans la nouvelle génération qui donnera vie à notre vision d’un monde meilleur : Intelligence Artificielle, Internet des Objets, Cloud, Big Data. Néanmoins, on ne peut pas échapper à l’éternel dilemme : avec l’arrivée de la 5G, le fossé des générations technologiques se creusera-t-il jusqu’au point de non-retour ?

Afin de mieux saisir les enjeux de la 5G pour les médias, il convient de rappeler quel a été l’impact de son aîné. Depuis l’adoption de la 4G, nous sommes passés d’une culture du téléchargement du contenu sur nos ordinateurs à une culture du streaming sur mobile. Cela a fait du mobile le device décisif pour la publicité digitale et a favorisé l’émergence des acteurs OTT. Certes, dans un monde qui tourne plus vite que jamais, pouvoir prévoir ce qui arrivera à long terme est devenu une prétention absurde. Pourtant, entrevoir ce qui se pointe à l’horizon de 5 ans, n’est pas pour autant si insensé. On peut estimer que la 5G aura un impact plus profond sur le contenu produit, la consommation dudit contenu et la chaîne de valeur.

Contenu et consommation à l’ère de 5G

Avec une vitesse de téléchargement jusqu’à 100 fois supérieure à ce qui est possible aujourd’hui et donc un temps de latence substantiellement réduit, la 5G fera sauter les limites de nos devices puisqu’il n’y aura plus de différence entre stocker des fichiers sur le cloud et stocker des fichiers sur ordinateur ou mobile. La 5G devrait donc permettre au live de prendre son envol. Cela facilitera notamment la consommation du contenu live en mobilité et c’est la transmission des événements sportifs qui en bénéficiera le plus. Et si les habitudes de consommation changent, l’offre de contenu les suivra de près. On pourrait assister à une multiplication des séries aux épisodes courts de 10 minutes, à l’instar de celles produites par BlackPills. La 5G est aussi une technologie tout à fait en phase, voire indispensable, avec les ambitions des acteurs comme France Télévisions qui veut faire de france.tv son principal canal de diffusion d’ici 5 ans. L’user-generated live streaming se multipliera également et, pour les plateformes, les problématiques liées à la révision de contenu violent ou inapproprié deviendront encore plus saillantes. Par ailleurs, comme les médias représentent un exemple type de marché biface, le contenu et la publicité avanceront toujours en tandem. Sur le marché publicitaire, on s’attend à ce que le format bannière donne place aux images en mouvement et à la vidéo. Selon les estimations du cabinet britannique Ovum (Octobre 2018), le marché de la vidéo sur mobile progresserait considérablement, avec une croissance annuelle de 85% entre 2021 et 2028.

Un autre secteur qui sera probablement fortement impacté : celui des jeux vidéo. En effet, on observe déjà une course aux investissements dans les jeux vidéo, signe que le champ de bataille pour le temps de l’utilisateur est déplacé sur le terrain du gaming. Il convient de mentionner quelques exemples récents qui soutiennent cette hypothèse : le rachat du site Gamekult par TF1, l’initiative Apple Arcade – le lancement d’Apple dans la location de jeux vidéo exclusifs ou encore le lancement de la plateforme Stadia par Google – entre streaming vidéo et gaming. Cette consolidation des médias et une caractéristique clé de l’économie des plateformes. Par ailleurs, la technologie haptique alliée à la forte réactivité du réseau 5G et à la VR haut de gamme enrichira l’expérience Internet d’une dimension tactile qui, à son tour, créera de nouvelles opportunités de monétiser l’engagement.

Impact sur la chaîne de valeur

Une autre réalité de l’économie digitale est le déplacement du centre de gravité vers les individus connectés et les acteurs qui contrôlent la mise en réseau. L’arrivée de la 5G rendra les acteurs de la distribution encore plus stratégiques et les nouveaux débouchés créés par cette technologie donneront place à de nouvelles alliances. Par exemple, on peut s’attendre à ce que de nouveaux accords soient noués entre les chaînes payantes et les FAI afin d’offrir aux clients des offres type pay TV sur mobile. En France, le gouvernement va réserver les fréquences des futurs réseaux 5G aux opérateurs de télécom en excluant les industriels. Mais sur d’autres marchés comme les US, on s’attend à voir des rapprochements de plus en plus nombreux entre les fournisseurs du câble et ceux de téléphonie mobile 5G.

Et comme de profits considérables sont en jeu, les GAFA ne resteront pas à l’écart. Toujours aux Etats-Unis, Amazon est déjà en négociation avec le fournisseur de télévision Dish TV concernant le financement d’un réseau 5G. Alors qu’Amazon est censé contribuer considérablement au financement de ce réseau pour Dish, en échange, le géant du net pourra offrir aux abonnés Prime un plan de téléphonie mobile, utiliser une partie de la bande passante pour la diffusion d’Amazon Vidéo ou bien connecter ses drones au réseau 5G. Il ne serait guère surprenant de voir des initiatives similaires de la part de Facebook ou Google.

AE