Actu

Découvrez toute l’actualité de l’agence My Media mais aussi de nos métiers : Achat media, Publicité, Business, Campagnes, Opérations spéciales et Digital !

  • Actu
  • Face aux GAFA, les alternatives « plus éthiques » se multiplient
29
mars

Face aux GAFA, les alternatives « plus éthiques » se multiplient

Sur internet depuis plusieurs années, la question de la protection des données personnelles est un sujet brûlant. Le désir de transparence de plus en plus fort de la part des utilisateurs a contraint les géants du web à ajouter cette problématique dans le top de leurs priorités. Les alternatives « plus éthiques » se multiplient aujourd’hui pour tenter de faire face à ces multinationales américaines.

Qwant, alternative crédible à Google ?

Depuis 2013 et son lancement, le moteur de recherche Qwant promet ne pas tracer ses utilisateurs ni vendre leurs données personnelles. Le concurrent de Google revendique 18 milliards de requêtes en 2018. Ce chiffre est en progression constante depuis son lancement.
En France, sa part de marché est de 0.63% contre 94,13% pour Google (source StatsCounter). La marge de progression est encore grande, mais le petit moteur de recherche français compte bien continuer à se développer. Récemment, Qwant s’est allié à Wiko pour proposer un smartphone libéré de Google. Le fabriquant français a mis en vente une édition spéciale du modèle View2 sur lequel les alternatives Qwant remplacent celles de Google. La démarche semble encore marginale mais la lutte s’organise.

Whaller, le Facebook made in France

Nous parlions le mois dernier dans notre article « vie et mort des réseaux sociaux » de la difficulté d’émerger et surtout de perdurer sur le web quand on est un réseau social.
En France, Whaller permet aux entreprises de développer leur propre réseau social en interne avec une promesse : protection, maîtrise et sérénité. Whaller arrive à séduire des entreprises importantes comme McDonald’s, le Crédit Agricole et prochainement Pôle Emploi.
L’entreprise communique sur un chiffre de 200 000 utilisateurs. Nous sommes encore loin des 35 millions d’utilisateurs mensuels de Facebook, mais c’est un début. En effet, outre les entreprises, Whaller cherche aussi à s’imposer dans le quotidien et propose des solutions basées sur la neutralité algorithmique, sans flux, permettant aux utilisateurs de se regrouper en sphères neutres.
Aujourd’hui, la start-up cherche à devenir rentable le plus rapidement possible, notamment grâce aux abonnements premium qu’elle propose aux entreprises. L’enjeu sera de réussir à perdurer dans cet univers très concurrentiel.

Le projet /e/ pour des smartphones respectueux de la vie privée

En 2017, Gaël Duval se sentant piégé par les écosystèmes Apple et Androïd cherche une alternative. Lors de ses recherches, il s’est retrouvé face à une fragmentation et une difficulté d’accès aux solutions. Il a alors lancé un financement participatif sur Kickstarter pour lancer un projet essentiellement open source pour protéger les utilisateurs contre l’espionnage des données.
Sur le site internet du projet, /e/ se définit comme « la composition d’un système d’exploitation mobile et d’applications qui forment un environnement interne pour téléphones mobiles qui respecte la vie privée ».
Le smartphone ecorp a été lancé il y a un an et compte 2 500 utilisateurs pour la version bêta du logiciel. Le grand public n’a pas encore accès à ce smartphone mais cela devrait être le cas d’ici la fin de l’année.

Les trois acteurs que nous présentons ci-dessus étaient tous les trois présents à la matinée « Jardins ouverts, jardins clos » organisée par Petit Web le 19 mars dernier. Les représentants de chacune de ces entreprises ont pris la parole et échangé autour de ces problématiques d’éthique et évoqué la convergence de leurs points de vus et valeurs. Gaël Duval, à la tête du projet /e/ est même allé plus loin : « un smartphone équipé nativement de Qwant aurait tout son sens ». L’avenir de ces acteurs français du numérique est à suivre de près.

JD