Actu

Découvrez toute l’actualité de l’agence My Media mais aussi de nos métiers : Achat media, Publicité, Business, Campagnes, Opérations spéciales et Digital !

  • Actu
  • L’audiovisuel public s’interroge sur l’avenir de ses programmes
18
Feb

L’audiovisuel public s’interroge sur l’avenir de ses programmes

En octobre dernier, France Télévisions et Radio France lançaient une grande consultation citoyenne baptisée #MaTéléDeDemain #MaRadioDeDemain. Plus de 127 000 personnes ont répondu à cette enquête inédite. Les résultats ont été publiés début février, l’occasion de s’interroger sur les perspectives d’évolution et le futur des programmes de l’audiovisuel public.

Priorité à l’information

A la question « quelles sont vos trois principales attentes vis-à-vis de l’audiovisuel public de demain ? », la réponse « une information fiable et de qualité » est arrivée largement première des votes avec près de 68% des répondants. Que ce soit sur la télé ou la radio, la lutte contre les fausses nouvelles et la vérification des informations s’impose comme la priorité numéro une des personnes interrogées. La nouvelle rubrique du JT de 20h sur France 2 « Faux et usage de faux » s’inscrit dans cette perspective de décryptage et de pédagogie vis-à-vis des fakes news. Gagner la confiance des téléspectateurs et des auditeurs semble s’imposer comme un enjeu primordial pour l’avenir de l’audiovisuel public.
Dans ce contexte de défiance envers les médias, mardi 19 février à 19h15 au beffroi de Montrouge, France Info, France Culture et La Croix organisent une rencontre et invitent les citoyens à s’exprimer et à échanger avec des journalistes.

Une culture large et diverse

Sur le plan de la culture, les répondants se sont exprimés sur leurs trois priorités pour le futur : à 59% ils veulent voir à la télévision de grands événements musicaux et culturels. 43% veulent privilégier des programmes sur l’histoire. 41% militent pour des émissions culturelles sur les sciences et l’écologie. Pour la radio, 54% des répondants souhaitent en priorité la création d’une bibliothèque regroupant l’ensemble des podcasts culturels, 44% veulent un agenda des événements culturels dans toute la France et 33% des forums de débats et conférences en public.

Outre ces éléments de programmation, les répondants se sont aussi exprimés sur le contenu et un élément essentiel est ressorti : un besoin de diversité. Diversité des opinions, diversité des visages, diversité des thèmes dans les séries par exemple. Pour la télévision, « diffuser plus de séries TV avec des personnages issus de toutes les diversités » doit être une priorité pour 46% des répondants. Pour la radio, c’est « renforcer la diversité des points de vue » qui s’impose chez les répondants.

Du divertissement de qualité sur des plateformes adaptées

Cette grande consultation a permis de mettre en évidence les principaux « ingrédients » pour réussir un programme de divertissement sur le service public. Pour la télévision, les répondants préfèrent : du dépaysement / de l’évasion, du direct, et de l’inattendu / des surprises. Pour la radio, ils préfèrent l’humour, la culture générale et le direct. 83% des répondants souhaitent que Radio France augmente le nombre de sessions live musicales dans ses émissions. 87% veulent des captations de concerts ou festivals.
Un élément clé pour l’avenir de l’audiovisuel public est apparu dans cette consultation, c’est la volonté de retrouver davantage de contenu sur des plateformes digitales dédiées. 70% des répondants pensent que France Télévisions devrait créer un site sécurisé de contenus pour les enfants. 53% pensent que Radio France devrait proposer des podcasts mélangeants réécoute et productions originales.

JD