Actu

Découvrez toute l’actualité de l’agence My Media mais aussi de nos métiers : Achat media, Publicité, Business, Campagnes, Opérations spéciales et Digital !

  • Actu
  • Sport à la télé : les droits des retransmissions très convoités
13
May

Sport à la télé : les droits des retransmissions très convoités

Il y a tout juste un an, le groupe espagnol Mediapro empochait l’essentiel des droits de diffusion TV de la Ligue 1 en France pour la période 2020-2024. Coup de tonnerre dans le petit monde des chaînes de sport. De nouvelles échéances importantes arrivent dans les prochains mois et l’équilibre des forces en présence pourrait bien être bouleversé une nouvelle fois.

La France, exemple unique en Europe

Avec Canal +, RMC Sport, Eurosport, BeinSport et bientôt Mediapro, ce sont cinq acteurs payants qui se partagent le gros gâteau des droits TV des retransmissions sportives en France. Le cas est unique en Europe.

Avec Eurosport diffusé en exclusivité par Canal +, BeIN intégré dans l’offre sport de Canal +, RMC Sport à moindre coût pour les abonnés SFR et Mediapro qui n’a pas encore de chaîne, il est difficile de saisir tous les enjeux qui pèsent sur l’achat des droits des retransmissions. Au total, la valeur du marché des droits sportifs en France, c’est 2 milliards d’euros ! Le troisième plus important au monde, derrière les Etats-Unis (20 milliards) et le Royaume-Uni (4.4 milliards).

Les spécialistes du sujet s’accordent à dire que cinq acteurs sur le marché, c’est trop, et qu’une régulation devrait rapidement avoir lieu. En attendant, ce sont bien cinq acteurs payants qui s’affrontent sur le marché.

Mediapro à contre-sens

En payant 780 millions d’euros les droits de la Ligue 1, une hausse de 60% par rapport au montant actuel, Mediapro va à contre-sens de ses concurrents qui sont plutôt dans une phase d’observation et de prudence sur les investissements pour les droits de retransmissions. Canal + ne s’est pas positionné sur la Coupe du Monde de rugby par exemple, qui arrive à la fin de l’année, et songerait même à revendre les droits des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 d’après le journal L’Equipe.

SFR et Canal chercheront à coup sûr à proposer la Ligue 1 à leurs abonnés l’année prochaine, il faudra donc trouver un accord avec Mediapro qui, lui, cherchera à distribuer sa nouvelle chaîne le mieux possible. Difficile de dire à l’heure actuelle quels seront les résultats de ces négociations.

Le foot au centre de toutes les convoitises

Les droits de diffusion de la Premier League font partis des droits les plus convoités sur le marché. Actuellement diffusé par RMC Sport, le championnat anglais a été chipé par Canal + en fin d’année 2018 pour 90 millions d’euros par saison. Dans quelques jours, les Anglais statueront et indiqueront si, pour la première fois, ils autorisent la sous-licence des droits, ce qui permettrait à Canal + de négocier plus facilement avec le groupe SFR quelques matchs de Ligue des Champions par exemple.

La Ligue des Champions va d’ailleurs bientôt lancer son appel d’offre pour la période 2021-2024. La bataille s’annonce féroce. Actuellement, RMC Sport diffuse la Coupe d’Europe pour 315 millions d’euros par saison, mais Canal, BeIn et le nouveau venu Mediapro pourraient bien se mêler à la compétition et faire une nouvelle fois flamber les prix. Scénario envisageable mais difficilement justifiable dans un contexte mondial de stabilisation des prix des droits télé pour les retransmissions sportives.

A chaque jour sa bataille sur le marché des droits télé mais la guerre ne fait que commencer. Les prochains mois s’annoncent décisifs et les positionnements des principaux acteurs pourraient bien fortement bouger.

JD