Actu

Découvrez toute l’actualité de l’agence My Media mais aussi de nos métiers : Achat media, Publicité, Business, Campagnes, Opérations spéciales et Digital !

  • Actu
  • Tik Tok, l’application préférée des ados cherche encore son modèle économique
02
nov.

Tik Tok, l’application préférée des ados cherche encore son modèle économique

Si vous avez plus de 18 ans, vous n’avez probablement jamais entendu parler de Tik Tok, cette application mobile qui fait fureur chez les ados. Au premier semestre 2018, l’application a été téléchargée 46 millions de fois dans le monde. En France, elle compte 2,5 millions d’utilisateurs.

Comment en est-on arrivé là ?

En 2014, Musical.ly débarque sur les smartphones. Ce subtil mélange de playback, de chorégraphies et de réseau social a rapidement émergé grâce notamment à de nombreux influenceurs et youtubeurs, stars des 10-15 ans.
L’application a été rachetée en 2017 par le groupe chinois Beijing ByteDance Technology pour 1 milliard de dollars et c’est en août 2018 que Musical.ly disparaît, absorbé par Tik Tok.
Désormais, en plus des playbacks et des vidéos musicales, les utilisateurs peuvent s’initier à la comédie en reprenant des scènes cultes de films par exemple.

Quel business model pour l’application ?

A l’heure actuelle, la publicité est peu présente sur Tik Tok, on retrouve quelques posts sponsorisés via des influenceurs mais cela reste encore une pratique très marginale. Nous sommes loin des centaines de posts sponsorisés qui inondent Instagram quotidiennement. Cyril Schreiner, influenceur qui compte 1,4 million d’abonnés sur Tik Tok, a été l’un des premiers à effectuer des opérations de ce type.

Ci-dessous une image de son partenariat pour la sortie du film Mission Impossible – Fallout.

Mais alors, comment l’application gagne-t-elle de l’argent ? Tik Tok a trouvé un business model original : lorsque les vidéastes réalisent un live, les utilisateurs peuvent leur envoyer des cadeaux virtuels. Pour les acheter, ils ont besoin d’une monnaie virtuelle que Tik Tok fait payer 1,09€ les 100 pièces. Les revenus sont alors partagés entre les influenceurs et l’application. Certaines « célébrités » américaines gagneraient plusieurs milliers de dollars par mois via ce système.

Très récemment, à l’ouverture de l’application, les utilisateurs ont pu voir des interstitiels qui occupaient tout l’écran du téléphone (en ce moment pour le film Bohemian Rapsody). Signe supplémentaire qui montre que Tik Tok semble vouloir diversifier ses sources de revenus.

Une cible privilégiée pour les annonceurs

Même si l’application n’est officiellement pas autorisée aux moins de 13 ans, l’audience de Tik Tok reste très jeune.
Nous le savons, cette cible est très prisée des annonceurs. Si Tik Tok continue son ascension, les marques pourraient bien voir là une opportunité de la toucher via un nouveau canal. Tik Tok est en pleine réflexion sur son business model et il ne serait pas étonnant de voir la publicité y prendre une place plus importante d’ici quelques mois.

JD